Mesurer le Dark Social

MIKAEL LAURENDIN

Mobilisez vos employés autour des médias sociaux avec une formation.

Identifiez le trafic provenant des médias sociaux : utilisez des codes UTM de manière standard au sein de toutes vos équipes. Si vous n’avez jamais utilisé les codes UTM, ce guide vous sera très utile.

Rassemblez vos données digitales : intégrez les activités des médias sociaux à d’autres systèmes d’enregistrement comme Salesforce et Marketo. Collaborez avec les équipes de référencement naturel pour comprendre les chemins d’attribution des conversions, car très souvent le « trafic direct » de Google Analytics comprend une grande part de visites provenant du « Dark Social ».

“Très souvent le « trafic direct » de Google Analytics comprend une grande part de visites provenant du « Dark Social ».”

MIKAEL LAURENDIN

Restez simple : des solutions faciles comme un bouton « copier le lien dans le presse-papier » ou des boutons de partage vers WhatsApp sur votre site atténuent la perte du trafic vers les canaux sociaux non détectables. Le plus important est d’étudier les consommateurs puis d’aligner vos indicateurs et tactiques sur leurs nouveaux comportements.

Lancez un programme pilote avec les ambassadeurs de la marque : lancez un programme test pour découvrir l’impact du « dark social » sur les partages. Créez par exemple une micro-communauté pour les ambassadeurs de votre marque sur WhatsApp. Ou interrogez-les pour apprendre de quelle manière ils partagent du contenu, ce qu’ils souhaitent voir de votre marque sur les canaux non détectables comme Snapchat et comment mieux adapter votre contenu marketing pour qu’il corresponde à leurs comportements sur les médias sociaux.

 

“Adaptez votre contenu marketing pour qu’il corresponde à leurs comportements sur les médias sociaux.”

MIKAEL LAURENDIN

Plongez du côté obscur : Diffusez votre contenu uniquement sur le « dark social », comme avec des accès privilégiés au contenu sur WeChat ou Snapchat. Ou lancez une promotion spéciale que les utilisateurs ne peuvent connaître que sur le «dark social », ce qui pourra vous aider à en mesurer l’impact. Étant donné que vous ne partagez ce contenu que sur un canal indétectable, vous pouvez mesurer la diffusion du contenu et mieux comprendre comment les consommateurs se servent de ces canaux.

“Mesurez la diffusion du contenu pour mieux comprendre vos consommateurs.”

MIKAEL LAURENDIN

Profils : Créez des profils plus susceptibles d’être affectés par le « dark social ». Par exemple, les directeurs marketing recevront probablement votre rapport du secteur dans un e-mail privé qui leur sera envoyé par l’un de leurs employés. Ajoutez ces profils à vos programmes marketing et prouvez à vos clients et à votre direction que les canaux comme Facebook, Instagram et Twitter ne montrent qu’une partie du ROI : les applications de messagerie, les partages sur mobile et les micro-communautés privées améliorent aussi la notoriété de votre marque et génèrent du trafic sur votre site Web.

“Prouvez à votre direction que les canaux des réseaux sociaux ne montrent qu’une partie du ROI.”

MIKAEL LAURENDIN

Vous voulez recevoir la Revue Du Lundi ?
Inscrivez-vous à notre Newsletter.